Nutrition et trail : que manger avant un trail?

Entreprendre un trail est une opération déterminante pour le corps qui devra subir des pressions au niveau mental et physique. Si de nombreuses solutions permettent une préparation mentale efficace, la nutrition est primordial dans la préparation physique. Voici nos conseils pour mettre en place votre alimentation pour un trail sur de longue distance et faire face à l’effort sans trop de peine.

Une alimentation nature

Entre deux semaines et trois jours, il est essentiel de préparer son corps avant le trail, cette préparation ne doit pas se faire le jour J. Les conseils pour une bonne alimentation lors d’un trail 50 km se basent sur une bonne préparation en amont. Prenez le temps de mettre en place de bonnes habitudes, sans vous en remettre à un plan diététique, faites de vrais repas.

N’hésitez pas à consommer des fruits, des légumes et des produits laitiers. Durant cette période, les aliments bruts sont à privilégier. Les repas faits maison sont aussi importants, ils permettent de manger de manière saine et rationnée. Pendant cette période, pensez à vous hydrater sans attendre de signe de soif.

Des féculents et de l’eau

72 heures avant le trail, il est important de manger équilibré. L’alimentation pour un trail 40 km demande un excellent apport en matière grasse. Il est cependant utile de prendre des matières grasses de qualité. La plus recommandée est sans aucun doute l’huile de colza qui a de très grandes quantités d’oméga 3.

Dans le même temps, il est recommandé de ne pas manger de fibres, de céréales complètes et d’épices qui facilitent le travail du système gastrique. Passez donc d’une alimentation riche en légumes à une alimentation riche en féculents. Ces derniers devront apparaitre dans vos trois repas journaliers et représenter un tiers de la ration alimentaire. Ils vous permettront de stocker de l’énergie. L’eau reste encore une fois au centre de l’alimentation, les eaux minérales sont essentielles pour une hydratation optimale.

Renforcement et hydratation

Si vous demandez que manger avant un trail nocturne, sachez que 24 heures avant le départ, les féculents reste dominant, on peut y ajouter des viandes maigres et du poisson pour combler les besoins du corps. Le jour du trail, veillez à manger au moins 3 heures avant le début de l’exercice. Il vaut mieux éviter les aliments gras et ceux contenant des fibres.

Le petit-déjeuner avant le trail est assez simple, il suffit d’un produit laitier, de la banane, de la confiture, des tranches de pain, du beurre, une boisson énergisante pour vous mettre sur pied. Une fois le déjeuner pris, prenez le temps de boire de l’eau toutes les 30 minutes.